Le retour

A la fin d’un voyage, il y a toujours le moment du retour.

Celui-ci peut être retardé au maximum, ou au contraire anticipé, il finira par arriver.

Pour un périple comme le notre, il est facile de savoir quel est le moment qui marque le retour vers la maison.

C’est le moment pendant lequel on roule sur des routes encore inconnues, alors que l’esprit n’est plus ouvert à la découverte.

Pour moi c’était hier, lors de l’étape polono-plonaise, entre Bialystok et Legnica. De grandes routes parfois, la traversée de villages, souvent, des zones de travaux, des paysages campagnards assez typiques de la Pologne, des villes impressionnantes, comme Varsovie traversée rapidement. Mais l’esprit n’était plus à la découverte de ce pays. Je regardais tout autour de moi (un peu la route aussi de temps en temps), je remarquais des activités différentes, des célébrations (nous étions dimanche), des ventes au bord de la route, un tracteur d’un autre âge, des buildings ultra-modernes à Varsovie, la gentillesse des personnes que nous avions l’occasion de croiser dans les stations services ou lors de nos arrêts, les épiceries qui propose des produits qui n’existent pas chez nous, ou pas sous cette forme.

Je n’ai pas traversé la Pologne sans lui témoigner de l’intérêt, mais pas le même que dans les pays précédents, pas d’une manière aussi forte.

Surtout mes pensées étaient occupées par tout ce que j’avais vu, entendu, senti, ressenti, partagé pendant ce voyage. Un premier bilan se faisait dans ma tête, je revoyais les images du Cap Nord, mais la première image qui m’est revenue était celle nous réunissant tous les quatre dans la hytte à quelques kilomètres du Nordkapp, lorsque nous avons débouché le champagne et mangé le nougat de Tours. C’est cette image qui pour moi symbolise le voyage, en tout cas, c’est celle qui m’est venue à l’esprit la première, suivie immédiatement par celle du Nordkapp lorsque le soleil est sorti du brouillard, vers trois heures du matin et que j’étais seul pour en profiter.

Bref, je suis sur le chemin du retour. Et quel que soit la qualité d’un voyage (et celui-ci n’en a pas manqué), le moment du retour à la maison est très appréciable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s